Toute la boutique est désormais en précommande | Livraison dans quelques jours 🛵
🎁 Livraison en France offerte à partir de 30€ 🎁
Merci pour votre inscription 😁
Une surprise vous attend dans vos emails 🎁
Mes Emplettes
Livraison_Offerte

La livraison offerte à partir de 30€

0€
Livraison_Offerte

Votre panier est malheureusement vide de chez vide
Commencez vos emplettes ici.

Plus que pour recevoir le Filet Malin en cadeau Plus que avant la livraison offerte. Continuez vos emplettes

Youpi ! On est super contents de vous offrir le Filet MalinPlus que avant la livraison offerte. Continuez vos emplettes

BINGO ! On vous offre le Filet Malin et la livraison (en France). Prenez soin de vous

Plus que €25,00 pour recevoir le filet malin en cadeau | Plus que €30,00 avant la livraison gratuite. Continuez vos emplettes ici !

Pourquoi Unbottled a decidé de devenir Bottled ?

Shampoing solide qui mousse

Rédigé avec amour (et sérieux) par Sarah Pouchet
Dernière mise à jour le 01/04/2020

Petit rappel pour les newbies : Unbottled voulait proposer des produits solides qui moussent (beaucoup), sentent (très) bon et qui n'assèchent ni la peau ni les cheveux. Ça c'était avant... Place à Bottled désormais !

Vous vous demandez sans doute : pourquoi un changement aussi radical de stratégie ? C’est très simple.

Après plusieurs mois de travail acharné pour tenter de libérer les salles de bain du plastique, nous avons eu ce qu’il convient d’appeler une révélation : en fait, c’est vraiment une énorme galère de développer des produits qui ne foutent pas la planète en l’air !

Donc on a tout simplement mis le projet à la poubelle et on s’est posé la seule vraie question importante : comment créer un shampoing avec un maximum d’impact sur l’environnement et un minimum d’effort - « quoi qu’il en coûte ».

Emmanuel Macron : L'Etat paiera

Pour la formulation, on s’est dit que le plus simple c’était de pas chercher midi à 14h. Donc on a mis 90% d’eau, comme ça on prend pas de risque : on vend à prix d’or un ingrédient qui nous coût que dalle. Pif paf pouf, merci Mirouf.

Ensuite pour que ça mousse, on a mis la dose de sulfates – oui il y en a aussi dans les produits ménagers, so what ? Et on n'a surtout pas oublié les silicones qui donnent un effet super soyeux – heureusement personne ne sait que c’est un dérivé de la pétrochimie et qu’en plus ça bousille la fibre capillaire...

In fine, on est trop fiers d’avoir réussi à mélanger une quarantaine de produits chimiques avec des noms à rallonge tous plus bâtards les uns que les autres. Bon évidemment la formule ne sera pas vraiment biodégradable mais à l’impossible nul n’est tenu.

On a aussi découvert un ingrédient miraculeux grâce auquel la fabrication ne nous coûte quasiment rien : l’huile de palme. En toute transparence, on ne voit pas du tout le problème avec la déforestation - et tant pis pour les orangs-outans, ils seront aussi bien dans des zoos.

Full plastique : chut c'est un secret

Cherry on the cake, on a ajouté un ingrédient marketing magique qu’on va mettre en gros sur le packaging - même s’il n’a aucun bénéfice sur les cheveux ce n’est pas grave, du moment que la formule en contient 0,1% on sera tranquilles, c’est légal.

Pour l’emballage, on est allé chercher le plastique le moins cher possible histoire de maximiser notre marge. Surtout pas recyclé ni recyclable, et tant pis pour les océans. De toute façon comme dit Renaud : "la mer c’est dégueulasse, les poissons baisent dedans".

Et puis le « Made in France » ça va 2 minutes. Ce qu’on a fait, c’est qu’on a imprimé l’étiquette du produit en France, comme ça on pourra mettre le drapeau français partout. Ça passera crème pour le storytelling (peu importe qu’on fabrique tout le reste en Chine).

Full plastique : il fallait y penser !

Grâce à cette stratégie méga disruptive, on pense vraiment réussir à plier le game du shampoo. Donc on a repris le business plan, on a multiplié le chiffre d’affaires par 3 et divisé les coûts par 2. Et puis on a délocalisé le siège aux îles Caïmans, histoire de pas payer d’impôt dès la 1ère année… 😈

Bon il paraît que c’est déjà la recette qu’appliquent à la lettre beaucoup de grandes marques du marché mais ça personne ne le sait. Donc comme l’IPO est encore loin et que le coronavirus n’a rien arrangé : ça vous dit de nous filer un coup de main en likant nos pages Facebook et Instagram ?

Infographie : Évolution de notre offre

 Télécharger ici.

HTML img Tag


Unbottled

Fake News ? En effet c'était un poisson d'avril ! Ouf ...